La magie du yin yoga

Helen Watkins rencontre Cannelle et Kitiwaké

Helen au Studio Bloom

Et si on s’accordait un moment de détente et de relaxation profonde avec Helen ..

Helen est professeur de yoga, notamment de Yin, nous l’avons rencontré dans le studio Bloom (le 1er studio de méditation moderne en France) pour des séances  de Yin & soundbath et ça a été un véritable coup de coeur.

Cannelle : Bonjour Helen, nous sommes ravies d’échanger avec toi.

Helen : Bonjour, le sentiment est partagé !

Cannelle : Qu’est-ce qui t’a emmené vers la pratique du Yin et pourquoi ?

Helen : J’ai découvert le Yin par hasard alors que j’étais en voyage en Australie. J’étais déjà une pratiquante assidue de Yoga, mais uniquement de pratiques dynamiques. Cette première expérience m’a laissé assez perplexe, et ce n’est qu’une fois rentrée chez moi à Londres que j’ai vraiment apprit à apprécier le Yin. En effet, je me suis blessée à l’épaule, impossible pour moi d’envisager de faire des planches ou des chaturangas. J’ai du me tourner vers des pratiques douces, et je suis tombée en amour avec le Yin. C’était également une période de ma vie où je venais de finir mon master, et j’étais donc en chemin vers la vie active, et c’était assez stressant. Le Yin m’a permit de me recentrer et de clarifier mes émotions et mes désirs.

Cannelle : Au Yin, nous tenons des poses pendant de longues périodes pour que le corps puisse se détendre et relâcher les tensions. Peux-tu nous en dire plus sur cette pratique et ces bienfaits ?

Helen : En effet, en Yin on peut tenir les postures jusqu’à 20 minutes, même si en cours collectif on tiendra souvent les postures entre 3 et 6 minutes. On tient ces postures le plus relâchés possible, pour détendre nos muscles et ainsi travailler en profondeur sur le corps : sur le Fascia, les tendons, les ligaments, les articulations et les os. En Yin, on considère donc qu’on « stress » le corps et non pas « stretch ». En effet, on ne veut pas étirer une articulation, par contre on veut la mobiliser, et lui appliquer un léger degré de stress pour stimuler la zone. Grâce au Yin, on gagne en souplesse, on relâche de la tension enfouie  profondément dans le corps, mais également, par le travail de compression et de stress, on dirige du sang frais oxygéné vers les zones choisies dans nos postures, et ainsi on régénère nos cellules pour renforcer certaines zones fragilisées de notre corps.

en Yin on peut tenir les postures jusqu’à 20 minutes

Il y a aussi d’autres bénéfices pour notre état mentale, car cet état de détente et d’introspection que l’on retrouve en Yin nous permet de laisser partir la charge mentale et de s’autoriser un vrai moment de pause et de bien-être. C’est donc magique pour le corps et pour l’esprit !

Cannelle : Au studio Bloom, tu proposes une séance d’1 heure de Yin & soundbath , tu accompagnes les élèves par ta voix, le son des bols et des koshis, est-ce que cela permet d’aller encore plus loin dans la relaxation ?

Helen : Les vibrations produites par les bols, accompagnés des sons mélodieux des Koshis crée un état de détente profonde. Je crois vraiment que la combinaison des Bols et du Yin amplifie l’expérience de la détente. Je pense qu’il faut vraiment le vivre pour le croire, mais les bols en cristal, comme ceux que l’on a à Bloom, nous donne la sensation de flotter au dessus de notre corps. C’est vraiment une expérience hors du temps.

Cannelle : Nous traversons une période particulière, penses-tu que cette pratique est particulièrement idéale en ce moment ?

Helen : Je pense que cette pratique est idéale à tout moment de notre vie, mais peut être à une fréquence différente en fonction de son mode de vie. Le Yin, comme son nom l’indique, a pour but d’équilibrer le Yang, donc le dynamique, le rapide, l’intense. Et cet état peut être dans le corps, mais aussi dans la tête. C’est-à-dire, si on court partout, qu’on est très actif physiquement, le yin peut être bienvenu pour apporter de la détente au corps. Mais si en ce moment vous êtes très stressé, très préoccupé, si avec le télétravail on a du mal à couper ou à s’autoriser un moment 100% pour soi, alors oui le Yin est bienvenu ! Je trouve qu’à la maison on est hyper confort pour le Yin en plus, on peut le faire en pyjama, avec nos coussins et nos couvertures !

coup de cœur également pour le legging Eka

Cannelle : Est-ce qu’il y a une tenue particulière à porter pour profiter des bienfaits et lâcher prise ?

Helen : On peut s’habiller en tenue de Yoga bien entendu, les vêtements adaptés à une pratique nous font souvent nous sentir bien car ils sont totalement conçus pour cette activité ! Après en Yin, on bouge peu, donc en vérité n’importe quel vêtement confortable fera l’affaire. Personnellement j’aime avoir bien chaud, et comme en Yin on bouge peu la température du corps descend très vite, alors je pratique toujours avec des grosses chaussettes & une couverture sur le dos !

Cannelle : Est-ce que tu aimerais que Kitiwaké développe une ligne spécifique pour cette pratique ?

Helen : Ça serait le rêve !!! Avec des chaussettes anti dérapantes, et des hauts bien chauds ! Vraiment ça serait parfait pour moi, car ce n’est pas encore acceptable que j’aille travailler en pyjama haha ! comme ça je pourrais être dans ma tenue Yin cocooning, et quand même super lookée ! Le Pull blanc de Kitiwaké, pour moi est parfait pour la pratique. Gros coup de cœur de ma part également pour le legging Eka, dans une matière vraiment très douce qui s’allie parfaitement à la pratique du yin.

Le Pull blanc de Kitiwaké, pour moi, est parfait pour la pratique

Cannelle : As tu des conseils pour pratiquer de chez soi ? A t’on besoin d’accessoires spécifique ?

Helen : En Yin on utilise beaucoup d’accessoires. On utilise des briques, des sangles et des coussins qu’on appelle Bolster. Pour moi, la sangle et les coussins peuvent facilement être remplacés par des accessoires de la maison, mais les briques sont l’investissement à faire. Des briques en liège, pour la stabilité, et en Yin on hésite pas à les prendre assez grosses. Les accessoires en Yin nous permette de maintenir une posture, comme une charpente, et de nous relâcher à la fois. Sans accessoire, on doit se tenir en place et donc c’est beaucoup moins détente.

Cannelle : comment peux t’on suivre tes cours ? (normalement et dans le contexte)

Helen : Normalement, lorsque les studios sont ouverts, je travaille dans 3 lieux différents sur Paris. Au studio Bloom (le studio de Méditation Moderne), mes cours de Yin sont accompagnés des bols de cristal. Je travaille aussi à Episod, où j’ai une belle équipe d’élèves passionnés de Yin, c’est un vrai plaisir. Et enfin au studio Babayogaclub, où je donne un cours d’Astro Yin, donc du Yin Yoga conçu pour nous alignés avec les mouvements astraux en cours. Dans ce cours je parle de la lune, des planètes, de l’astrologie, et surtout des énergies qui nous traversent. Je donne majoritairement du Yin, c’est vraiment ma pratique de prédilection, mais j’enseigne également de la méditation guidée et du Vinyasa Flow.

Cannelle : Merci beaucoup Helen, quel bonheur de parler ensemble de cette pratique si magique.

À tout bientôt sur le tapis !

Découvrez en images :  3 postures de Yin pour un sommeil profond avec Helen Watkins au studio Bloom

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *